Hygiène intime. La vaginose.

Qu’est ce que la vaginose

C’est un déséquilibre de la flore vaginale normale qui est responsable de ce problème.

La vaginose bactérienne n’est pas dangereuse, mais cause des symptômes dont le plus évident est l’odeur désagréable. Il existe différents types d’infections sérieuses, comme par exemple la chlamydia ou la gonorrhée. On peut aussi souffrir d’infections à levures ou la trichomonas (malade parasitaire sexuellement transmissible). C’est la raison pour laquelle il est important de consulter son médecin ou sa sage-femme lorsque l’on constate des symptômes comme une inflammation ou des démangeaisons.

Quels sont les symptômes de la vaginose

Dans 85% des cas, les femmes qui ont une vaginose n’ont pas de symptômes. On peut noter des pertes blanches ou grisâtres, plus abondantes après une relation sexuelle.

Qu’elle en est la cause

Des lactobacilles, bactéries normales présentes dans le milieu vaginal, qui sécrètent entre autre de l’acide lactique, permettent de maintenir un climat vaginal acide (ph entre 3,8 et 4,2). Lorsque la quantité de lactobacilles est réduite, les bactéries anaérobiques (qui se développent en l’absence d’oxygène) augmentent au détriment des bonnes bactéries. La vaginose est souvent causée par la prolifération de plusieurs espèces de bactéries différentes ce qui complique le diagnostic et le traitement.

Certains facteurs peuvent augmenter le risque de développer une vaginose : par exemple un traitement aux antibiotiques, un stérilet, plusieurs partenaires sexuels, la cigarette, les sous-vêtements synthétiques, une alimentation sucrée…

Toutefois la vaginose peut se développer chez des femmes qui n’ont pas encore eu de rapports sexuels.

On sait que le stress perturbe le système immunitaire et aussi l’équilibre hormonal. Une étude publiée en février 2006 dans l’American journal of Obstetrics and Gynecology, démontre le lien entre le stress et la vaginose.

La vaginose est elle-contagieuse

On a pu constater que le fait d’avoir un nouveau partenaire ou des partenaires multiples augmente le risque de développer une vaginose. Toutefois, le mécanisme de propagation des bactéries et le lien entre partenaires multiples et altération de la flore vaginale n’est pas clair.

Comment faire le diagnostic

Le médecin ou la sage-femme effectue un examen pelvien et fait un prélèvement. Le prélèvement permettra de vérifier la présence de chlamydia ou la gonorrhée. À l’examen microscopique on pourra mettre en évidence la présence de levures (candidiase) ou de trichomonase.

Quel est le traitement de la vaginose bactérienne

Elle se traite généralement avec des antibiotiques. Elle est souvent récurrente malgré un traitement réussit. 50% des femmes ont un deuxième épisode de vaginose dans l’année qui suit.

Peut-il y avoir des complication

Chez la femme enceinte, la vaginose bactérienne peut causer un accouchement prématuré ainsi qu’une infection de l’utérus après la naissance.

Cependant, on n’a pas prouvé que le traitement de la vaginose bactérienne diminue l’incidence de naissance prématurée. Les recherches sont en cours sur le sujet. On recommande toutefois le traitement par antibiotiques des vaginoses bactériennes chez les femmes qui ont des antécédents d’accouchements prématurés.

Certaines études disent que l’anémie est souvent présente chez les femmes qui souffrent de vaginoses bactériennes.

Enfin, un traitement naturel efficace

Jusqu’à aujourd’hui, l’utilisation locale de lactobacilles (probiotiques) était le traitement naturel le plus efficace, ils étaient bien souvent aussi efficace que les antibiotiques.

Mais, un nouveau traitement naturel pour la vaginose à base d’acide lactique permet de traiter et de contrôler ce problème de manière efficace, rapide et durable. Il s’agit du gel vaginal Gynofit à l’acide lactique (sous forme d’unidoses) qui agit directement dans la flore vaginale pour rétablir le ph vaginal à son niveau normal tout en stoppant la prolifération des mauvaises bactéries au profit des « bonnes ».

Assurant un équilibre sain et durable de la flore vaginal, Gynofit prévient également de la récurrence de la vaginose bactérienne.

Note : Si vous avez des symptômes de vaginose ou de vaginite, il est fortement recommandé de consulter votre médecin ou votre sage-femme pour écarter la possibilité de problèmes gynécologiques plus graves. À noter que les informations et recommandations données ci-dessus sont à titre d’information et ne constituent pas un avis médical.

 

 

Références :

Bacterial vaginosis, Melissa Conrad Stöppler, medical editor: William C. Shiel Jr., MD, FACP, FACR.

Site: http://www.medicinenet.com/bacterial_vaginosis/article.htm

Vaginose bactérienne, remèdes naturels
http://women-health-info.com/WEB-FR/128-FR-Vaginose-bacterienne-Remedes-naturels.html

Traiter la vaginose bactérienne et rétablir l’équilibre de la flore vaginale avec Gynofit.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*